Travel // Canada : St Félicien – Eau Claire – Sucrerie – Ottawa – Algonquin – Toronto

Bon je prend un temps fou à publier mon petit récit du Canada et je m’énerve moi même, alors voila, je publie tout le reste d’un coup. Oui c’est mal. Mais je dois aussi raconter ma petite semaine dans le Sud alors activons nous haha.

Je vous rappelle que le dernier épisode c’était Cap Au Leste, l’auberge paumé dans la montagne sur le magnifique fjord du Saguenay. Il fut donc temps de quitter ce paradis terrestre pour le zoo de St. Félicien.

Dit comme ça, je comprend qu’on puisse trouver que cette destination manque cruellement de rêve. Vrai. Mais le zoo de St. Félicien n’est pas un zoo comme les autres. Le zoo de St. Félicien est un zoo canadien déjà mais surtout connu pour son petit train révolutionnaire, dans lequel les touristes sont en cages et les animaux en liberté. Si si. Donc on passe à 20 cm des ours noirs, des caribous, des cerfs de virginie … C’est juste impressionnant et magnifiquement génial, le tout avec des commentaires hypers intéressant et une belle reconstitution des différentes régions canadiennes.

Après avoir passer 8 heures dans le zoo, direction la petite ville de St. Félicien, bien paumée mais on pardonne pour le zoo.

Le lendemain direction une autre pourvoirie, la magnifique auberge du lac à l’eau claire. Qu’on ne si trompe point, cela n’a rien d’une auberge, c’est un magnifique hôtel avec plusieurs dépendances découpés en chalet le tout autour du très beau lac. Et la les activités sont biens plus nombreuses, canoë, kayak, pédalo, vélo, une piscine absolument magnifique et son Spa des plus géniaux (oui il faisait moche alors détour obligé par la piscine). Les chambres étaient des plus belles du voyages et la nourriture, je crois que je n’ai jamais aussi bien manger, surtout que tout les produits venaient du coin comme les truites, par exemple, péchés dans le lac même, ou le pavé de cerf, cerf chassé dans les forêts environnantes. Bref, un expérience absolument génial, magnifique et reposante (une fois le kayak terminé bien sur haha).

Le lendemain, encore un peu de voiture pour nous rapprocher d’Ottawa en direction de la sucrerie de la montagne. Je pense pouvoir affirmer sans hésitation que c’est l’expérience la plus authentique du voyage.
Déjà une petite explication rapide, une sucrerie c’est en fait une petite exploitation en forêt pour le sucre d’érable. Donc en plein milieu d’une forêt d’érable, se dresse une petite reconstitution de village de bûcherons avec trois maisons (dont le Chasseur et le Bûcheron), une antique scierie, une boulangerie, un magasin général et bien évidemment la cabane à sucre. Le propriétaire est un phénomène, un look de bûcheron et un accent québécois incompréhensible, un rire tonitruant et un fier propriétaire d’un loup apprivoisé. Pour la petite histoire il a construit tout son petit village un peu sur un coup de tête, abandonnant carte bleu et vie citadine pour s’enfuir dans les bois. Ici l’attraction c’est la visite de la cabane à sucre, une explication sur la production de sirop d’érable et un typique repas de bûcheron. Pour tout vous dire leur sirop d’érable était si bon qu’on pouvait en boire. Et puis c’est vachement sympa de voir les produits dérivés, comme le beurre d’érable (dégusté au petit déjeuner sur du pain « doré », du pain perdu quoi), le sucre d’érable, le thé d’érable …

Après ce séjour authentique, retour à la ville, Ottawa. Pour cause de mauvais temps, il faut dire que ce fut surtout du shopping, surtout que nous sommes arrivés vers 15h et reparti le lendemain matin. Donc Ottawa, capitale canadienne, possède de superbes bâtiments comme le parlement (avec la célèbre relève de la garde). Et puis une bête d’écluse. Et des parcs. Et des centres commerciaux huhu. Et le plus beau Forever 21 de toute ma petite vie. Je reviendrai sur ce point plus tard haha.

Après Ottawa, direction Huntsville avec le parc Algonquin, une réserve naturelle. Autant dire que je ne m’attarderai pas trop sur cette partie. Algonquin c’est un parc naturel avec des sentiers plus ou moins interressants (okay plutôt moins que plus haha) sur des animaux typiquement canadiens genre les castors ou les caribous. C’est aussi un lac sur lequel nous fîmes 4 heures de kayak (en plein soleil. C’est long haha). Et puis ensuite Huntsville est une ville royalement paumée. Pleine de restau’ & pas la population pour en profiter.

Clairement ce n’est pas l’étape qui m’a plus transcendée hein. Mais la suite …

NIAGARA FALLS. Ouaip. Autant vous le dire, mes photos ne sont rien comparée à la chose en vrai. Tout d’abord je ne sais pour vous mais moi, j’ai toujours imaginer les chutes du Niagara comme un coin paumé avec trois péquenots, une petite ville au loin. Un peu comme dans Là Haut en fait…

Bah c’est PAS du tout ça haha. Niagara Falls c’est un mini Las Vegas. Une ville super touristique, typiquement américaine, pleins d’attractions pour les touristes (avec pas moins de 6 maisons hantés dans la rue principale, des musées de cires -ratéééés en plus-, des laser quest …). Quand aux chutes, il y’en a deux. Les Américaines et les Canadiennes. Les plus impressionnantes sont les Canadiennes puisque plus grandes et en forme de fer à cheval. Pour les voir de plus près, pas le choix, direction la croisière The Maid of The Mist. Attention, cape de pluie (j’adore ce mot haha) sexy au programme. Et elles ne protègent pas. Cheveux à tendance bouclée, n’oubliez pas votre bonnet de bains héhé. Mais les chutes sont … magiques. Surtout que nous avons eu droit à l’illumination des chutes le soir même. Après le Hard Rock Café, c’était une soirée excellente.

Mais nous touchons à la fin de notre voyage. C’est avec Toronto que nous finissons notre périple. Toronto est un ville à l’Américaine, ce qui nous change des villes Québecoises. C’est un ville récente, et nous avons surtout passé du temps dans des centres commerciaux. C’est la pluie qui nous poussa plus tard à l’AGO, le centre d’art moderne de l’Ontario. Un beau musée et comme les musées américains, très interactif. (D’où mon petit Picasso haha). Ce fût sous la pluie que pour notre dernier jour nous nous dirigeâmes finalement jusqu’à l’Aéroport de Toronto. Direction Paris. Et le mauvais temps héhé.

Voila voila, la fin de mes aventures canadiennes. Mais soyez rassurées. Il me reste mon article shopping canadien avec mes petits bons plans (et Yeeeeelp mon chéri). Et puis ma superbe comparaison geek/banlieue canadienne.

Puis voila ma galerie hein.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos Alice

Law & English studies. French Frog. Nail Polish, nordic design, Iphone Cases, DIY, stationary, tv shows & cooking are my daily pleasures. So basically. I'm sly as a fox and burned as a toast. If that means anything haha.
Cet article, publié dans Our Whole Universe Was In A Hot Dense State, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s